L'épilepsie est un trouble neurologique des plus connus au monde. Si près de 5% de la population mondiale a connu une crise d'épilepsie, au moins, une fois au cours de son existence, seulement 50 millions d'entre eux en sont atteints de manière chronique.

Cette maladie se manifeste sous forme de crises caractérisés par des tremblements intenses du patient et altère significativement la qualité de vie de ce dernier, surtout pour les cas avancés de la pathologie.

De plus, l'épilepsie engendre des séquelles, au niveau neurologique, irréversibles, ce qui en fait une maladie redoutable. Voyons les détails de cet maladie au cours de cet article.

Les symptômes de l'épilepsie 

L'épilepsie est une pathologie dont les symptômes sont très faciles à identifier, puisqu'ils se manifestent de manière prononcée et répétée lors des crises. Bien que la durée et fréquence de ces dernières varient d'un individu à l'autre, les symptômes sont quasiment tous les mêmes, à savoir : épilepsie cerveau

  • Convulsions,
  • moments d'absence du patient,
  • pertes de connaissance et malaises,
  • confusion.

Il est difficile de passer à côté de l'identification de ces symptômes, c'est pourquoi les épileptiques sont facilement repérables.

Les causes de la maladie épileptique 

La médecine distingue deux types d'épilepsies. La première est appelée épilepsie idiopathique, et dans ce cas, la cause de son apparition est aujourd'hui encore inconnue. En revanche, pour les cas où l'on est en mesure d'identifier les causes de la maladie, on parle alors d'épilepsie secondaire.

 Voici les causes les plus répandues de l'épilepsie secondaire (ou symptomatique) : 

  • La tumeur cérébrale,
  • un traumatisme crânien grave,
  • un accident vasculaire cérébral (AVC), qui prive pendant un moment l'arrivée de l'oxygène vers le cerveau,
  • une malformation cérébrale congénitale,
  • un traumatisme natal ou prénatal, comme le manque d'oxygène.

Les séquelles neurologiques engendrées par l'épilepsie 

Dans les cas de crises d'épilepsie prolongées, le cerveau de la victime est privé d'oxygène pendant trop longtemps, et ceci, au même titre que l'AVC par exemple, peut infliger de lourds troubles neurologiques au cerveau. 

Ainsi, de très graves maladies de type neurologique peuvent s'ajouter à l'épilepsie, du type maladie d'Alzheimer, Parkinson, la sclérose en plaques et bien d'autres. C'est la raison pour laquelle le traitement de l'épilepsie est absolument obligatoire.

Peut-on traiter l'épilepsie ?

Heureusement, il est aujourd'hui possible de traiter la maladie de l'épilepsie, et ce via des médicaments très peu chers. C'est pourquoi, presque tout le monde y a accès. Presque, car dans les pays pauvres, on estime que 75% des personnes atteintes d'épilepsie ne bénéficient pas du traitement dont elles ont besoin 

Pour ceux qui ont la chance de bénéficier du traitement, dans plus de 50% des cas les médicaments deviennent facultatifs au bout de 3 à 5 ans. Il existe, toutefois, certaines complications chez des personnes qui ne répondent pas au traitement, même si ce sont de très rares cas. Pour ces individus, une opération chirurgicale est habituellement nécessaire.

Prévention des crises épileptiques 

Pour les personnes atteintes, il existe des moyens de diminuer la fréquence des crises d'épilepsie, que nous allons lister. Sachez que plus vous adopterez de bonnes habitudes, plus vous réduirez les complications induites par votre maladie. Bien sûr, ceci n'est que de la prévention, cela ne vous permettra pas de guérir définitivement. Seul un traitement médical peut concrétiser cela.épilepsie troubles

Eviter l'utilisation abusive des appareils électroniques

Les appareils électroniques, notamment les smartphones, sont connus pour leur émission d'ondes, potentiellement, nocives pour la santé. Les sujets les plus exposés sont souvent victimes de migraines et d'acouphènes répétés, et chez l'épileptique les conséquences peuvent s'avérer plus graves.

C'est pourquoi il est conseillé de ne pas en abuser. Toutefois, concernant les smartphones, il vous sera possible d'acheter un patch anti-ondes, que vous pourrez placer sur le dos de votre téléphone, afin qu'il puisse absorber les ondes émises, et ainsi moins vous exposer. 

Travailler sa relaxation 

Les individus victimes d'épilepsie doivent éviter de créer des situations de panique pour le cerveau, du type colère ou stress. Pour ce faire, il est impératif pour le patient d'apprendre à maîtriser un minimum ses émotions, et cela peut se faire en apprenant certaines techniques de relaxation du type yoga, hypnose, sophrologie, etc.

Eviter la consommation d'alcool

L'alcool est un must pour beaucoup de personnes qui souhaitent passer de bonnes soirées entre amis, ou accompagner des mets de haute gastronomie. Malheureusement, l'épileptique devra se passer de cela, car la consommation d'alcool peut générer l'apparition de crises convulsives. Il en est de même pour tous les autres produits toxiques de type drogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *